Revendications

  • Comité interministériel du handicap 2018: Changera-t-il vraiment le quotidien des personnes ?

    Les personnes en situation de handicap et leur famille s’indignent de ne pas être suffisamment entendues pour que leur quotidien change réellement. D’ailleurs, 86 % de personnes en situation de handicap avaient répondu lors d’un récent sondage réalisé par l’IFOP qu’elles ne faisaient pas confiance à l’exécutif pour améliorer leur quotidien.

    APF France Handicap réagit sur le comité interministériel du handicap (CIH) qui s'est tenu jeudi 25 octobre.

    Ci dessous le communiqué de presse publié par APF France Handicap : 

    affiche concert.jpg

  • Enquête sur les risques liés à la polymédication

    Les risques et les accidents liés aux interactions médicamenteuses, notamment chez les personnes polymédiquées et en particulier lorsqu’elles sont âgées et/ou atteintes d’une ou plusieurs ALD, sont un problème de santé publique majeur sur lequel il est nécessaire de sensibiliser l’ensemble des acteurs. 

    Nous vous invitons à répondre à l’enquête ci-dessous autour de cette problématique :

    « Bilan de médication : perceptions et attentes des usagers » 

    Merci pour votre participation !

  • La Marche Rose le 12 octobre

    Le vendredi 12 octobre, organisé par le CCAS de Charnay-les-Mâcon et la ville de Mâcon, la Marche Rose.

    Rendez-vous à 17h00 Place St Pierre pour débuter la marche à 17h30.

    Le programme se trouve ci dessous : 

    Octobre-Rose_Programme_macon_tournus_cluny_2018.pdf

  • Manifestation du 26 septembre à Dijon

    Le Bien Public a publié un article sur la manifestation qui a eut lieu le 26 septembre à Dijon.

    Lors de cette manifestation nous nous sommes donnés rendez-vous devant la cité administrative Dampierre, Rue du Chancelier de l'Hospital, nous nous sommes ensuite rendus en fauteuil Place de la république pour sensibiliser les passants et distribuer des tracts. En début d'après midi nous avons été devant la préfecture, pendant que nous étions devant la préfecture deux adhérents ont rencontrés le sous préfet pour parler des difficultés liées à l'accessibilité.

    L'article