Sensibilisation - Page 5

  • Projet de loi portant sur la réforme de l'école : Le Sénateur Maire de Mâcon, Jean-Patrick COURTOIS s'engage à l'unisson de l'APF

    Défi1.png


    Après que l'APF a interpellé les parlementaires des deux assemblées, relayant dans le même temps les revendications d'autres associations, la 1ère réaction attendue émane de Jean-Patrick COURTOIS, Sénateur-Maire UMP de Mâcon. Encourageant...

    Qu'en est-il ?

    Le projet de loi portant sur la réforme de l'école si il amène de nombreuses propositions dignes d'intérêt, certains amendements quant à eux constituent un recul par rapport notamment aux acquis de la loi 2005-102, communément appelée "Loi handicap de 2005".

    En particulier, l'amendement 274 adopté en 1ère lecture permettra aux équipes éducatives de saisir la Maison Départementale des Personnes Handicapées afin de demander en cours d'année "la révision de l'orientation de l'enfant handicapé et des notifications concernant son accompagnement".

    Si cette disposition semble relever d'une volonté d'adapter avec diligence et aussi efficacement que possible les projets de scolarisation de ces enfants en fonction de ses évolutions, elle risque de déposséder les parents de ce qui devrait relever de ses prérogatives à sanctuariser : La responsabilité et le droit au choix quant à l'avenir de ses enfants. En l'occurrence qui d'entre nous accepterait qu'il en soit autrement ?

    Or la loi 2005-102 dispose dans ses acceptions fondamentales que chacun ait le libre choix, comme tout un chacun, de déterminer l'orientation qu'il souhaite donner à son existence, ce qui est l'un des pilliers de notre constitution actuelle, ou devrait l'être, et plus largement qui figure dans la charte des droits de l'homme... Depuis quand une loi impose qu'une constitution s'appliqua(*) ? En l'occurrence l'amendement 274 donne la possibilité à des tiers, fussent-ils réputés a priori bienveillants, de se substituer à la personne en situation de handicap et/ou à sa famille, grevant par la même occasion les notions de libre arbitre.

    Ainsi et plutôt que de donner la possibilité aux équipes éducatives de saisir directement la MDPH, il est urgent de renforcer les partenariats en particulier école/famille/ (et établissements médico-sociaux de type SESSAD) afin que les parcours de scolarisation soient bâtis de concert avec chacune des parties dans le respect des compétences et prérogatives de chacun ; En particulier qu'in fine les parents demeurent les seuls à pouvoir interroger la MDPH. À cet égard, notons le souhait, posé par l'école, comme constituant la pierre angulaire de la réussite des élèves de la démarche de responsabilisation des parents quant à l'avenir de leurs enfants. C'est sur ces bases que le principe général doit s'appliquer aux cas particuliers (situation de handicap ou non) sauf à vider de son sens le paradigme de "l'école inclusive" et ses corolaires liés à l'égalité des chances.

    Partant de cet argumentaire, la réponse du Sénateur-Maire de Mâcon est sans équivoque, rejoignant nos propos et qui figure dans le courrier suivant :

    En particulier, le Sénateur Maire s'engage à ce que son groupe parlementaire dépose un amendement visant à supprimer ces dispositions. Nous lui en savon gré.
    Nonobstant nos argumentaires strictement fondés sur l'esprit des lois ce dernier souligne que cet article "introduit .../... un climat de défiance dans la relation parent/communauté éducative" qui si nous lui laissons au bénéfice de son analyse a priori, relève pour nous, non d'une introduction mais d'un facteur agravant.
     
    Pour mémoire : courrier envoyé aux parlementaires de Saône-et-Loire :

     
    Il appartiendra s'ils le jugent utile à chacun des parlementaires de prendre position. Une rencontre avec Thomas THEVENOUD, député de la 1ère circonscription est d'ores et déjà programmée le 27 avril prochain.

    Sans présumer des résultats in fine l'APF rappelle que "l'enfer est pavé de bonnes intentions", et que "le mieux est l'ennemi du bien". Surtout hors considération métaphysique elle incline à la prudence chacun à ne pas marcher sur des charbons ardants sauf à se brûler les pieds... Ou à griller son crédit ! Ainsi, en référence au pacte républicain pour la construction d'une société ouverte à tous, signé conjointement avec  la majorité des parlementaires, l'APF est à leur disposition pour que voit le jour une société inclusive, soit au plus près des besoins de chacun, en particulier des personnes en situation de handicap...

    (*) Lors de ses travaux avec le législateur autour de la loi 2005-102, l'APF ne souhaitait pas que son intitulé commença par "loi pour l'égalité .../...". En effet le triptyque liberté, égalité, fraternité étant constitutif de nos valeurs fondamentales, introduire pour réaliser ses desseins une loi visant l'égalité présupposait qu'elle n'était pas effective. L'APF suggérait alors le terme "égalisation".
  • Les 6 et 7 avril 2013, Journées Nationales "Tourisme et Handicap"

    aff-journees-th-2013.jpgLes samedi 06 et dimanche 07 avril 2013, auront lieu les Journées Nationales Tourisme et Handicap : les professionnels du tourisme accueillent le grand public et présentent les aménagements et actions mises en place pour les personnes en situation de handicaps afin de leur réserver un accueil adapté pour leurs loisirs ou vacances.

    Avec 4766 sites labellisés, l'implication des professionnels du tourisme dans l'accueil de personnes en situation de handicap est toujours grandissante. Le grand public et principalement les personnes présentant un handicap, pourront découvrir à travers de nombreuses animations - portes ouvertes, visites à tarifs réduits, dégustations, ateliers,... - les efforts mis en place par les professionnels du tourisme en terme d'installation.


    En Saône-et-Loire :

    Rendez-vous sur le site "Bourgogne du Sud" pour trouver la liste des participants à ces journées, ou cliquez sur le lien ci-dessous :

    http://www.bourgogne-du-sud.com/index.php/journees-tourisme-et-handicap-2013.html

     A l'occasion de cette opération, le Chateau de Brancion, bien que pas encore labélisé, a pris l'initiative de proposer des ateliers de sensibilisation, et des parcours découverte avec la participation entre autre de l'APF :

    http://www.bourgogne-du-sud.com/index.php/liste-dynamique/journee-patrimoine-tourisme-handicap-,publicationfile_246409.html

    N'hésitez pas à aller découvrir ces différents sites touristiques et à participer aux actions proposées !!

  • « Supprimons les obstacles qui paralysent » : la nouvelle campagne institutionnelle de l’APF

    L'APF lance sa nouvelle campagne institutionnelle intitulée " Supprimons les obstacles qui paralysent". Découvrez le spot publicitaire de cette campagne 2012. 

    Chaque jour nous sommes confrontés à des obstacles qui nous interdisent l’accès à de nombreux lieux publics. Ce sont des marches à l’entrée des magasins, des guichets trop hauts, des portes trop étroites, des immeubles sans ascenseur, des toilettes inaccessibles, etc. En 2015, ces obstacles devront avoir disparu sous peine d’amende. Autant éviter cette situation. Agissons pour une société ouverte à tous.

    Retrouvez l'actualité de la campange institutionnelle sur le site national de l'APF

    Ci-dessous, découvrez les affiches de la campagne. 

    bar.jpg

    mairie.jpg

    boulangerie.jpg

  • Contribution de fin d'année

    tombola.jpgDepuis de nombreuses années maintenant, l'Association des Paralysés de France organise une souscription de fin d'année, sous forme de tickets de tombola, que vous pouvez acheter, ou bien proposer à vos proches et amis en leur expliquant la cause que leur geste solidaire permettra d'aider. (Valeur des lots, près de 1500 euros).

    Le mardi 27 novembre dernier se tenait salle Camille Claudel à Dijon, les premiers Etats Régionaux de l'Inclusion. Cette rencontre a eu pour but de dresser un état des lieux en Saône et Loire, des actions à mener pour permettre aux enfant handicapés d'aller à l'école comme tous ses camarades. Les fonds récoltés lors de cette souscription seront affectés à des projets de proximité en lien avec les constats établis ors de ces Etats Généraux de l'Inclusion.

    Si vous souhaitez y participer, il vous suffit de retourner le talon du carnet à la délégation de l'APF, après y avoir incrit impérativement votre nom et adresse, accompagné de votre règlement au plus tard le 14 décembre 2012 à la délégation départementale :

    APF
    118, Grande rue de la Coupée
    71850 – Charnay-les-Mâcon

    Le tirage sera effectué le samedi 15 décembre lors de notre repas de Noël, qui aura lieu cette année salle Mouillelongue, au Creusot.

    Les gagnants seront automatiquement prévenus par courrier et les résultats seront communiqués par voie de presse.

    Nous savons que certains d'entre vous considèrent cette méthode comme de la vente forcée. Toutefois, il est important de noter que chacun a le droit de participer ou non.

    Les lots seront à retirer à la Délégation au plus tard le 15 février 2013.

    Convaincus du soutien que vous saurez apporter aux personnes en situation de handicap de notre département, nous tenons par avance à vous remercier de votre participation pour que cette souscription soit une réussite totale.

    Sylvie Vialet, représentante Départementale
    P.O. Marie Grillot, chargée de mission au développement associatif.